Parole du Seigneur

"Je vous donne un commandement nouveau..."

«...c’est de vous aimer les uns les autres. » (Ev de Jean 13)



Marcherait-on sur la tête aujourd’hui ?

Si l’AMOUR est un sentiment inné chez les hommes, il est fragile et se laisse souvent supplanter par toute sorte de sentiments : d’honneur, du devoir, de vengeance, sans parler de la haine, de la jalousie, de la cupidité ou de la rancœur. Le seul message que Jésus transmet à ses disciples c’est de donner priorité à l’amour. Cet amour que les hommes partageront entre eux sera l’élément essentiel pour manifester la GLOIRE DE DIEU et sera plus efficace que tous les discours ! L’intérêt du prochain doit toujours être premier dans les situations que nous avons à vivre et c’est parce que nous lui donnerons cette priorité que certains s’ouvriront à Dieu et accepteront de croire. Seule cette force d’aimer que Dieu met en nous est capable d’ouvrir le monde à l’avenir. Essayons, même si ce n’est pas gagné d’avance !!!

« Personne ne les arrachera de ma main ! »

« … ce que mon Père m’a donné est plus grand que tout »

(Ev de Jean 10)


Il faudra qu’un ‘Petit Prince’ descende des nuages pour remettre le mouton à sa place. Il éprouve de la SOLLICITUDE pour ce petit animal et nous sommes surpris qu’un aviateur tourmenté par son problème de survie ne partage pas davantage le souci du petit prince pour le sort de son mouton. Vu par un enfant, il est plus important de savoir dessiner un mouton que de réussir à démarrer un moteur en plein désert. Dans l’évangile de Jean, Jésus nous transporte dans la GRATUITE et ses moutons font la JOIE de leur berger. Il nous propose dès maintenant d’entrer dans l’éternité et de vivre dès maintenant d’une VIE qu’il nous promet ETERNELLE. Dieu n’a pas créé l’homme pour qu’il soit rentable mais pour prodiguer autour de lui sa capacité à AIMER et à VIVRE en HARMONIE avec les autres et c’est sans doute à cause de cette capacité que l’Ecriture dit que l’homme est fait à l’IMAGE DE DIEU. Qu’on se le dise….. !!!!!

LA SEMAINE DE PRIERE POUR L’UNITE DES CHRETIENS

Tous, nous serons transformés par la victoire de Notre Seigneur Jésus Christ (cf. 1 Co 15, 51-58)

Les propositions pour la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens de 2012 ont été préparées par un groupe de travail composé de représentants de l’Église catholique romaine, de l’Église orthodoxe et des Églises anciennes-catholiques et protestantes, présentes en Pologne.

Après de longs échanges, auxquels ont pris part les représentants de divers groupes œcuméniques de Pologne, il a été décidé de se concentrer sur un thème qui touche à la puissance transformatrice de la foi au Christ, thème très en rapport avec notre prière pour l’unité visible de l’Église, Corps du Christ. Ceci se fondait sur l’enseignement de saint Paul à l’Église de Corinthe, qui parle du caractère temporaire de notre vie actuelle (avec toute sa dimension apparente de « victoire » et de « défaite »), en comparaison du don qui nous est fait par la victoire du Christ dans le mystère pascal.


Evangile de Jésus-Christ selon saint Jean (6,51-58)

Après avoir nourri la foule avec cinq pains et deux poissons, Jésus disait : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie. » Les juifs discutaient entre eux : « Comment cet homme-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »


Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’aurez pas la vie en vous. Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour. En effet, ma chair est la vraie nourriture et mon sang est la vraie boisson. Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi je demeure en lui. De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même aussi celui qui me mangera vivra par moi


« Tel est le pain qui descend du ciel : il n’est pas comme celui que vos pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement ».


Mercredi 29 juin :Fête de St Pierre et St Paul Messe à 18h30 avec le Doyenné chez les religieuses à St Pierre des Canons à Salon, suivi d’un repas (prévoir son pique-nique)


Bonne semaine à tous!


7ème DIMANCHE DE PAQUES

J 17, 1-11.
A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il leva les yeux au ciel et pria ainsi : « Père, l'heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné autorité sur tout être vivant, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c'est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ.
Moi, je t'ai glorifié sur la terre en accomplissant l'oeuvre que tu m'avais confiée….
Je prie pour ….ceux que tu m'as donnés…….Père saint, garde mes disciples dans la fidélité à ton nom que tu m'as donné en partage, pour qu'ils soient un, comme nous-mêmes. »

S'inscrire au Pélérinage St Michel de Frigolet le 19 juin

6ème DIMANCHE DE PAQUES

Jn 14, 15-21 « A l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Si vous m'aimez, vous resterez fidèles à mes commandements. Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous : c'est l'Esprit de vérité. Le monde est incapable de le recevoir, parce qu'il ne le voit pas et ne le connaît pas ; mais vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous, et qu'il est en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, je reviens vers vous. D'ici peu de temps, le monde ne me verra plus, mais vous, vous me verrez vivant, et vous vivrez aussi. En ce jour-là, vous reconnaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous. Celui qui a reçu mes commandements et y reste fidèle, c'est celui-là qui m'aime ; et celui qui m'aime sera aimé de mon Père ; moi aussi je l'aimerai, et je me manifesterai à lui. »

S'inscrire au Pélérinage St Michel de Frigolet le 19 juin

5ème DIMANCHE DE PAQUES

« Dans la maison de mon Père, beaucoup peuvent trouver leur demeure » (Jn 14:2). Le véritable amour cherche toujours à ouvrir notre propre maison pour accueillir la personne aimée. Si vous aimez quelqu'un, vous lui faites connaître votre maison, en lui donnant la possibilité de participer à sa richesse. Ma maison devient une maison de l'être aimé. Il peut se sentir en sécurité. Dans ma maison, il peut se détendre après un longue voyage, une dure réalité, un travail, une difficulté. Ma maison est sa maison. C’est une loi de l’amour et l’hospitalité. Jésus partage avec nous sa maison. Il nous ouvre grande la porte de la plus belle maison où règne la paix et l’amour éternel. Et il nous fait comprendre qu’un chrétien n’est jamais sans-abri. Dans la foi et l’espérance nous anticipons déjà à cette demeure de Dieu avec les hommes.

S'inscrire au Pélérinage St Michel de Frigolet le 19 juin

4ieme Dimanche de Pâques du BON PASTEUR

Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : je suis la porte des brebis. Ceux qui sont intervenus avant moi sont tous des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu’ils l’aient en abondance. »

3ieme Dimanche de Pâques

"Vous avez été rachetés (...)ce n'est pas l'or et l'argent, mais par le sang précieux de Christ." Si aujourd'hui nous pouvons célébrer ensemble l'Eucharistie, si nous pouvons appeler Dieu notre Père, c'est uniquement parce que Jésus a donné sa vie pour nous. Aujourd'hui nous prenons conscience de notre grande dignité en tant qu'enfants de Dieu. Que cette rencontre avec le Ressuscité qui était prêt à payer le prix ultime pour nous libérer de l'esclavage du mal, nous remplisse d'une force nouvelle : la joie et la motivation de vivre.

Le pape Jean-Paul II en anecdotes ...

Dimanche de la Miséricorde Divine et béatification du Pape Jean Paul II

Dans son ouvrage Mémoire et identité, Jean-Paul II jette un regard en arrière
sur son expérience pastorale en Pologne à la sortie de la guerre et tout
spécialement à Cracovie, il se réfère immédiatement à sainte Faustine Kowalska
et à ses révélations centrées sur le mystère de la Divine Miséricorde.
Confronté aux idéologies du mal que furent le nazisme et le communisme, Karol
Wojtyla comprend que "l'unique vérité capable de contrebalancer le mal
de ces idéologies est le fait que Dieu est Miséricorde - c'était la vérité du
Christ miséricordieux. C'est pour cela que, lorsque je fus appelé sur le Siège
de Pierre, j'ai ressenti fortement la nécessité de transmettre les expériences
faites dans mon pays natal, mais appartenant au trésor de l'Eglise
universelle"
.

Diocèse d'Aix & Arles

Syndiquer le contenu