Prière

De la Vierge jaillira un torrent de Lumière et de Vie

Tu nous aimes, Marie, comme Jésus nous aime
Et tu consens pour nous à t’éloigner de Lui.
Aimer c’est tout donner et se donner soi-même
Tu voulus le prouver en restant notre appui.
Le Sauveur connaissait ton immense tendresse
Il savait les secrets de ton cœur maternel,
Refuge des pécheurs, c’est à toi qu’Il nous laisse
Quand Il quitta la Croix pour nous attendre au Ciel.

'Pourquoi je t'aime, ô Marie!' Ste Thérèse de l'enfant Jésus.
Messes de l'Assomption :
- Mercredi 14 à 18h à AUREILLE
- Jeudi 15 à 9h30 à SENAS et à 11h à EYGUIERES

'Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites...

... pour beaucoup de choses." Evangile de Luc 10 (texte du dimanche)
Vu le caractère de Marthe, elle croit savoir que son service pour le Seigneur est indispensable pour la bonne marche des affaires. Pour elle ce qui compte, c'est l'efficacité et elle s'y emploie. Quant à Marie, elle ne se lève pas pour rejoindre sa sœur. En fait, Jésus ne donne pas tort à Marthe, il lui reproche de s'inquiéter et de s'agiter. C'est son SOUCI qui est l'objet de sa critique et non pas la tâche qu'elle accomplit. Il y a ici, un bon enseignement pour nous qui ne prenons pas toujours le temps de réfléchir à ce que Dieu souhaite que nous fassions avant d'agir. C'est pourquoi il est nécessaire de s'asseoir et de laisser du temps à la méditation afin de savoir ce que DIEU ATTEND DE NOUS. Ensuite, il sera toujours temps de s'agiter pour FAIRE SA VOLONTE. Pourtant soyons attentifs, cet été nous aurons auprès de nous des MARTHE pour nous accueillir dans leur maison et faire en sorte que nous ne manquions de rien. Bon Dimanche à tous!

Dans toute maison où vous entrerez, dites d'abord : "PAIX à cette maison."

Il est important que nous apprenions à regarder "les villes et les villages" avec le regard même de Dieu, en particulier en cette période de vacances. Cette PAIX que le Seigneur veut nous DONNER, ce n'est pas seulement l'absence de conflit mais c'est le PARDON, la MISERICORDE pour TOUS!
"La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers" Comment pourrait-il en être autrement? Le projet de Jésus d'envoyer ses disciples reste audacieux : il s'agit d'aller vers les hommes malgré les échecs apparents, pourtant il ne leur accorde aucun repos et les remet immédiatement au travail comme seule arme leur propre faiblesse.
Même si les plus actifs au sein de notre Eglise auraient envie de baisser les bras et de se réfugier dans la piété individuelle, Jésus nous envoie pour aider, étancher les soifs, nourrir, soigner, libérer de l'injustice, offrir de l'ESPERANCE. RIEN, non RIEN ne pourra briser notre élan!
Bonne semaine à tous et bienvenue aux vacanciers!

"Donnez-leur vous-mêmes à manger..."

« … Tous mangèrent et furent rassasiés » Evangile de Luc 9

Jésus donne la mission à ses disciples de nourrir la foule (pas loin de 5000 hommes) avec… cinq pains et deux poissons ??? Jésus ENSEIGNE et PREPARE la foule à retourner chez elle mais avec quelque chose qu’elle n’avait pas en venant : l’ESPERANCE ! Jésus indique la voie qui donne du sens à la vie. Dieu DONNE, NOURRIT et ce coup de pouce prend figure de miracle. Mais le miracle réside, bien souvent, dans le fait que les hommes qui ne pouvaient plus avancer se remettent en marche. Avec quelques pains et deux poissons, il dénoue les consciences. Nous leur ressemblons, sans doute, quand nous aussi, nous trainons les pieds… mobilisés par notre Eglise pour nous mettre au service des autres.
Par la Solennité du SAINT-SACREMENT ce dimanche, il serait dommage que par négligence nous nous privions de l’Eucharistie. Certains chrétiens prennent le risque de perdre leur vie pour prendre part à cette nourriture mais ils ont ‘faim de messe’. Peut-être avons-nous du mal à comprendre mais comme Pierre, nous pouvons dire aujourd’hui : « A qui irions-nous, SEIGNEUR, tu as les paroles de la Vie Eternelle ». Demeurons dans la Joie et nous serons rassasiés.

'Quand arriva la Pentecôte...'

le cinquantième jour après Pâques... tous furent remplis de l'Esprit Saint. (Actes de Apôtres 2).
Tout est bouleversé : cest la bonne nouvelle que nous adresse l'apôtre Paul "l'Esprit que vous avez reçu ne fait pas de vous des esclaves, des gens qui ont encore peur. C'est un Esprit qui fait de vous des fils". Nous sommes enfants de Dieu et rien ne pourra nous séparer de son AMOUR.
Une immense bonté habite le monde, mais qui s'en rend compte? Les médias au quotidien semblent même nous dirent le contraire!!
Pourtant avec un peu d'attention, il suffit de jeter un regard sur la beauté de la nature, sur la bonté des hommes à l'oeuvre qui s'entraident dans l'ombre et cette espérance qui fait vibrer nos coeurs. Viens Esprit Saint nous visiter, donne-nous les sept dons de ton amour.

'C'est vous qui êtes les témoins!'

"... tandis qu'il les bénissait, il se sépara d'eux et fut emporter au ciel" (Evangile de Luc)

La bonne nouvelle en ce jour de l'Ascension c'est la confiance que Dieu nous fait. Son amour n'est pas écrasant mais bien au contraire libérant! Au moment où Jésus se retire, Jésus lève les mains et bénit ses disciples... tout comme un papa qui écarte les bras pour laisser son enfant marcher seul pour la première fois. Oh! le tout petit tombera souvent et devra trouver un appui solide pour se hisser à nouveau sur ses jambes flageolantes mais malgré les risques la volonté ne le quittera plus.
La confiance de Jésus à notre égard nous apprend sans cesse à dépasser nos propres limites, elle nous grandit et nous rend humbles. Notre monde est trop souvent plongé dans la méfiance et le doute, pour beaucoup l'avenir semble bouché et devient paralysant. Le Christ n'est plus visible à notre regard, mais le monde doit contempler son visage à travers nous, alors, ne perdons pas une minute pour AIMER, AIMER sans condition, comme Jésus nous AIME.

« Simon, fils de Jean, est-ce que tu m'aimes ? »

« Seigneur, tu sais tout : tu sais bien que je t'aime. » (Ev Jean 21)
Par trois fois, Jésus demande avec trendresse à Simon-Pierre « m’aimes- tu plus que tous ceux- là? » Et Pierre entend « m’aimes-tu plus que tous ceux-là qui n’ont pas trahi ? » C’est à nouveau le chant du coq qui réveille le passé!
C’est alors que le Seigneur le charge de responsabilités, comme si la page du passé était tournée : « Sois le berger de mes brebis » ! C’est de PARDON que nous devons parler aujourd'hui, d’ESPERANCE aussi, mais surtout de VIE. Respectons la dignité de l'homme même s'il est pêcheur, offrons-lui la PAIX de Dieu et si nous n'arrivons pas à le faire pour demain, faisons-le déjà pour aujourd'hui! Seigneur donne-nous la force de la foi qui transformera nos relations humaines. Comme Pierre, jetons-nous à l’eau pour venir à toi, Seigneur! c’est l’amour et non le mal qui aura le dernier mot. Les coquelicots sont arrivés... avec le soleil !!

Obéissant à la vie jusque dans la mort 'TOUT EST ACCOMPLI'

- AUREILLE - 18h30 Chemin de Croix suivi de la célébration du Vendredi Saint.
En ce Vendredi Saint, nous nous tournons vers la croix du Christ et nous faisons silence.
Notre pensée et notre prière vont vers tant d’hommes et de femmes qui portent une croix douloureuse. Pour beaucoup cette croix s’appelle solitude, longue maladie, précarité… Nous n’oublions pas les victimes de la haine et de la violence.
Mais à travers ces petits, ces exclus, ces personnes qui souffrent, le Seigneur est là. Il se reconnaît dans celui qui a faim, celui qui est malade et seul, celui qui est persécuté. Il nous rejoint dans notre vie et notre mort pour que nous soyons avec lui dans sa résurrection. En ce Vendredi Saint, nous contemplons la gloire de Celui qui nous a aimés jusqu’au bout. Avec toute l’Eglise, nous chantons et nous proclamons : " Victoire, tu règneras ; O Croix, tu nous sauveras!"

Homme où es-tu? Je t'attends !!!

LAMANON : une nuit d’adoration le soir du jeudi Saint après l’office, soit 20h00 le 28 mars jusqu’au vendredi saint 29 mars à 15h. Dans le silence, à l'image de Marie, nous avons devant nous toute une nuit et une partie de la journée pour repasser dans nos coeurs les raisons de la foi qui nous anime.

Ve Carême : 'Je cours vers le but...'

'Une seule chose compte : oubliant ce qui est en arrière, et lancé vers l'avant, je cours vers le but pour remporter le prix auquel Dieu nous appelle là-haut dans le Christ Jésus.' St Paul Apôtre aux Philippiens.
Notre relation à Dieu n'est pas une relation qui emprisonne mais bien au contraire, elle nous libère. L'Apôtre Paul nous montre que le bonheur de connaître le Christ est un bien qui surpasse tout.
Laissons-nous aimer et pardonner par Lui, découvrons sa tendresse bouleversante pour les pêcheurs que nous sommes. Si nous voulons que ce Carême soit vraiment libérateur : 'Seigneur, donne-nous d'aimer comme tu nous aimes.'
Bonne semaine à tous.

Diocèse d'Aix & Arles

Syndiquer le contenu